http://portailnordique.uqam.ca/

http://www.uqam.ca/|logo_uqam_couleur-blanc.svg|UQAM, Université du Québec à Montréal|38



Université du Québec à Montréal|uqam|http://www.uqam.ca/

Portail sur la recherche nordique et arctique de l'UQAM


Recherche


nordique.uqam@gmail.com



Unités de recherche de l’UQAM

En plus des deux chaires coordonnant ce portail, l'UQAM compte un grand nombre d'unités de recherche qui font de la recherche sur le Nord et l'Arctique. Vous trouverez ci-dessous un inventaire exhaustif des unités ayant – entièrement ou partiellement - comme objectif l'étude du Nord et de l'Arctique :

CRILCQ

Le Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoise (CRILCQ) réunit des chercheurs provenant de plusieurs universités et œuvrant en études littéraires, théâtrales, artistiques, musicales et en histoire culturelle. Il a pour mission de contribuer à une meilleure connaissance de la littérature et de la culture du Québec, tant par de grands travaux de synthèse que par la réflexion théorique sur la littérature et la culture contemporaines.

Experts nordiques de l’UQAM au CRILCQ : Daniel Chartier, Gilles Lapointe, Esther Trépanier

 

Capture decran 2016 09 20 a 14.04.48

 

Le Centre de recherche sur le langage, l'esprit et le cerveau de l'UQAM (CRLEC-UQAM) se veut un point de rencontre et d’échange pour les chercheurs uqamiens membres du CRBLM. L’objectif principal du CRBLM et du CRLEC-UQAM est de créer un milieu intellectuel stimulant et enrichissant par le biais d’une collaboration approfondie, innovatrice et interdisciplinaire entre chercheurs dont l’objet d’étude est le langage. En ce sens, il couvre un domaine privilégié des sciences cognitives.

Experts nordiques de l’UQAM au CRLEC : Richard Compton

 

cef

Le Centre d’étude de la forêt (CÉF) regroupe 60 chercheurs provenant de 11 universités québécoises, soit le plus grand centre en écologie forestière au Canada. Ces chercheurs œuvrent en biologie, en écologie et en aménagement forestier. Au Québec, c’est le seul regroupement à avoir pour mission centrale la formation et la recherche sur la forêt. À l’UQAM, le CEF est notamment supporté par la chaire en aménagement forestier durable de l’UQAM-UQAT.

Experts nordiques de l’UQAM au CÉF : Yves Bergeron, Pierre Drapeau

 

ESCER

Le Centre ESCER regroupe une soixantaine de professeurs, de professionnels de recherche et d’étudiants oeuvrant dans les domaines de l'étude et de la simulation du climat à l'échelle régionale, ainsi que sur la compréhension du système climatique en général. Depuis avril 2004, le Centre ESCER constitue le pôle «modélisation du climat régional» dans le regroupement stratégique GEC3 (Global Environmental and Climate Change Centre), composé d’une quarantaine de chercheurs de partout au Québec.

Experts nordiques de l’UQAM à ESCER : Jean-Pierre Blanchet, Éric Girard, Julie M. Thériault, René Laprise, Laxmi Sushama

 

Capture decran 2016 09 14 a 13.20.17

Le Centre interuniversitaire d'études et de recherches autochtones se définit en cinq axes: culture et histoire,  conditions de vie et environnement, statut juridique et politique, éducation et langue et santé. Une antenne uqamienne est actuellement en cours de développement sous la direction de Laurent Jérôme.

Experts de l’UQAM au CIÉRA : Laurent Jérôme, Alain Beaulieu, Nicolas Houde, Jean-Philippe Uzel

 

BiCEAB

Lancée en 2009, la chaire BiCÉAB est financée conjointement par le conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada et par Hydro-Québec. Elle a pour objectif l’étude globale et à long terme de la biogéochimie du carbone dans les écosystèmes aquatiques boréaux et subarctiques du Québec.

Expert nordique de l’UQAM au BiCÉAB : Paul del Giorgio

 

AVTOX

La Chaire de recherche du Canada en toxicologie comparée des espèces aviaires (AVTOX) est une division du centre de recherche en toxicologie de l’environnement de l’UQAM (TOXEN). Elle a comme mission d’examiner les sources de contaminants émergents et leur impact sur les oiseaux des régions tempérées et nordiques. Elle vise également à mettre au point des outils pour cerner les sources et les effets des contaminants organiques émergents chez les espèces aviaires.

Expert nordique de l’UQAM à AVITOX : Jonathan Verreault

 

CRCQTA

La Chaire de recherche du Canada sur la question territoriale autochtone (CRCQTA), créée en 2004, vise à renouveler la réflexion sur la question territoriale autochtone au pays en analysant les modalités selon lesquelles la judiciarisation de l’histoire impose une approche particulière dans le traitement de cette dimension du passé des Premières Nations. Elle étudie aussi la manière dont la question territoriale autochtone fut traitée au Canada, principalement à travers le confinement des Amérindiens dans les réserves et à la mise en œuvre d’une politique de tutelle.

Expert nordique de l’UQAM à la CRCQTA : Alain Beaulieu

 

DECLIQUE

La Chaire de recherche sur la dynamique des écosystèmes tourbeux et changements climatiques (DECLIQUE) a pour mission l’avancement des connaissances sur les effets des changements climatiques ou des facteurs anthropiques sur les bilans de carbone des différents milieux tourbeux du nord-est de l’Amérique du Nord suivant un gradient de nordicité. Ses  principaux objectifs sont de définir la contribution des tourbières au cycle planétaire du carbone, d’établir des projections sur l’avenir de ces systèmes écologiques et d’approfondir notre compréhension des interactions entre les tourbières et le climat.

Expert nordique de l’UQAM à DÉCLIQUE : Michelle Garneau

 

UQAT-UQAM

La Chaire en entrepreneuriat minier UQAT-UQAM vise à améliorer les pratiques au sein des entreprises minières et à développer de meilleures relations avec leurs partenaires. Multidisciplinaire, elle veut favoriser l'innovation et la création de richesses collectives associées à l'industrie minière dans le respect de la population et de l'environnement.  Elle travaille notamment avec le Ministère des ressources naturelles et de la faune du Québec, de la phase de l’exploration jusqu’à celle de la production.

Expert nordique de l’UQAM à la CEM : Michel Jébrak

 

GEOTOP

Le GEOTOP est un centre de recherche regroupant plus d’une quarantaine de professeurs-chercheurs provenant de 8 institutions d’enseignement au Québec. Il s’intéresse particulièrement au système planétaire par le biais de la géologie, de la biologie, de la chimie, de la physique, de la géographie et de la géophysique. Les expériences du GEOTOP dans l’Arctique impliquent notamment la réalisation de forages marins, le suivi météorologique et l’analyse des cernes de croissance des arbres.

Experts nordiques de l’UQAM au GEOTOP : Étienne Boucher, Fiona Darbyshire, Anne de Vernal, Michelle Garneau, Claude Hillaire-Marcel, Michel Lamothe, Jean-Claude Mareschal, Martin Roy

 

DDI

Le groupe de recherche Documentation et description de l’innu (DDI)  se consacre à l’étude et à l’analyse de la langue innue parlée dans le nord-est du Québec. Il rassemble des professionnels et membres de la communauté intéressés par le développement des connaissances sur cette langue autochtone parlée par plus de 13 000 personnes. L’objectif du DDI est une documentation de la langue innue, incluant une grammaire, mais également un corpus linguistique oral complet, permettant la préservation de la langue à long terme.

Experts nordiques de l’UQAM au DDI : Lynn Drapeau, Renée Lambert-Brétière

 

GRIL

Le groupe de recherche interuniversitaire en limnologie et en environnement aquatique (GRIL) s’intéresse à la compréhension et la quantification des populations, des communautés et des processus écosystémiques dans les écosystèmes aquatiques d’eaux douces. Les récents projets de recherche se déroulent dans l’ensemble du sud et des régions boréales du Québec, mais aussi au sein des étangs de la toundra autour du passage du Nord-Ouest et à l’intérieur des glaces en Antarctique. 

Experts nordiques de l’UQAM au GRIL : Paul del Giorgio, Yves Prairie

 

ISE

L'Institut des sciences de l'environnement (ISE), fondé en 1990, est un lieu de concertation et de coordination interdisciplinaire visant à arrimer les sciences naturelles et appliquées aux sciences sociales et humaines dans la résolution des problèmes environnementaux. Il ne constitue pas un département ni un groupe de recherche, mais agit en concertation avec ceux-ci pour renforcer le positionnement global de l’Université du Québec à Montréal en sciences de l’environnement. L’ISE est également associé à VertigO, la première revue scientifique électronique francophone en sciences de l’environnement.

Experts nordiques de l’UQAM à l’ISE : Jean-Pierre Blanchet, Jonathan Verreault, Michel Jébrak, Jean-Claude Mareschal, Pierre Drapeau, Claude Hillaire-Marcel, Michelle Garneau, Yves Bergeron, Anne de Vernal, René Laprise

 

nord

Le Laboratoire international d'étude multidisciplinaire comparée des représentations du Nord vise notamment à favoriser les comparaisons entre les différentes cultures nordiques (québécoise, inuite, scandinaves, canadienne-anglaise et finlandaise). Il réunit une quinzaine de chercheurs répartis dans une dizaine de pays. Ses principaux objectifs sont 1) d’étudier la littérature et la culture québécoises dans une perspective nordique; 2) d’analyser de manière comparée les différentes formes littéraires et culturelles des territoires nordiques; et 3) de concevoir les modes de fonctionnement et de réception des représentations du Nord.

Experts nordiques de l’UQAM à ce laboratoire : Daniel Chartier, Daniel Arsenault

 

dandurant

L'Observatoire de géopolitique de la Chaire Raould Dandurand est le fruit d'un partenariat avec le Département de géographie de l'UQAM depuis 2006. Il s'intéresse aux enjeux géopolitiques internes et externes des états et des grands ensembles géopolitiques. Ses axes de recherche comprennent notamment la géopolitique de l’Arctique, incluant les stratégies canadiennes mais aussi chinoises, américaines et russes.

Experts nordiques de l’UQAM à la chaire Raoul Dandurant : Charles-Philippe David, Olga Alexeeva

 

OPSA

L’observatoire de la politique et la sécurité de l’Arctique (OPSA), créé en 2010, encourage la réflexion sur les enjeux politiques et sécuritaires dans l’Arctique, notamment mais non exclusivement ceux touchant le Canada. La mission de l’OPSA est de susciter les échanges, les recherches, les publications, de même que la tenue de conférences touchant différents aspects lié au Nord. Son mandat inclut également la création d’une banque de données publique à partir des publications internationales traitant de l’Arctique.

Experts nordiques de l’UQAM à l’OPSA : Marc-André Houle, Charles-Philippe David

Retour en haut de page